Bonjour à tous et à toutes
 
Voici quelques brèves nouvelles de votre association:
  • La séance du Conseil municipal du 6 juillet sera tenue par visioconférence. Nous ne pourrons malheureusement pas y assister. Je vous invite cependant à faire parvenir vos questions par courriel avant 12h le lundi 6 juillet. (Voir en dessous le message de la municipalité)
  • Dans le message transféré, vous avez la position du Conseil municipal concernant la source Chaput (Shappie Trought).
  • Le CA vous propose de tenir notre Assemblée générale annuelle le samedi 1 août à l’Hotel de ville de Austin, à la condition, bien sur, qu’elle soit réouverte. On a déjà repoussé sa réouverture à deux reprises. Il y a trois postes du C A qui viennent en élection: la présidence, le secrétariat et l’administrateur # 2.
  • Si notre A G ne peut se tenir à l’Hôtel de ville, elle aura lieu à l’extérieur chez Claus Jacob. 
  • Vous recevrez plus d’information dans les jours qui suivent par courriel ou en consultant notre site web.
  • Vous savez que nous avons annulé la Fête du lac pour des raisons de distanciation. Cet événement sera remplacé, à la suggestion de Daniel Allard, par une fête sur le lac. Il s’agira d’un 5 à 7 où vous pourrez assister, assis dans votre embarcation, à deux prestations musicales qui seront données par Daniel Allard et Jacques St-Pierre. Daniel s’exécutera de la rive nord du lac et Jacques le fera de son terrain. Vous apportez votre bière et vos grignotines.
  • Les analyses d’eau par le RAPPEL se continuent.
  • Carole continue à mesurer la transparence de l’eau.
  • En juillet, nous attendons une proposition du RAPPEL concernant notre prochain plan d’action pour le cinq prochaines années. Nous vous en reparlerons lors de l’Assemblée générale
 
À bientôt
 
René Fortin

Infolettre, municipalité d'Austin

Pour demeurer au courant des nouvelles concernant la municipalité, consultez régulièrement la section Quoi de neuf et abonnez-vous à l'Infolettre.

http://www.municipalite.austin.qc.ca/fr/info-citoyens/

 


NOTRE LAC 

 DESCRIPTION DU LAC ET QUALITÉ DE LEAU

Le lac Gilbert est un petit lac de tête (superficie de 19 ha) présentant une profondeur maximale

d’environ 15 mètres, soit une profondeur suffisante pour que les profils de température

effectués en été montrent clairement que le lac est stratifié (présence de trois couches d’eau

distinctes : l’épilimnion en surface, la thermocline au centre et l’hypolimnion au fond)

Les résultats des campagnes de suivi de la qualité de l’eau obtenus entre 2008 et 2013 

démontrent que la qualité de l’eau est bonne et que le lac se situe au stade oligo-mésotrophe.

La qualité de l’eau est «excellente» pour la baignade.

 

Rives et zone littorales

La caractérisation des rives effectuée en 2010 a démontré que la grande majorité des rives sont

bien végétalisées; seules quelques propriétés présentent des rives déficientes. La caractérisation

du littoral de 2012 indique que l’accumulation sédimentaire dans la zone littorale est somme

toute très faible, bien que quelques zones, notamment à chaque extrémité du lac, soient plus

envasées (>150 cm de sédiments fins). C’est d’ailleurs dans ces zones que l’on retrouve la plus

grande densité de plantes aquatiques. Cependant, aucune plante exotique envahissante n’a été

répertoriée lors des inventaires de terrains. Finalement, la caractérisation des deltas a confirmé

la présence d’une accumulation sédimentaire à l’embouchure de trois tributaires; celle du delta

du ruisseau des Scouts étant de loin la plus importante.

 

RÉSEAU HYDROGRAPHIQUE ET DESCRIPTION DU BASSIN VERSANT

Le réseau hydrographique est composé d’un tributaire à écoulement permanent, le ruisseau des

Scouts, et de quelques petits ruisseaux intermittents. Peu de données sont disponibles sur la

qualité de l’eau de ces ruisseaux, seules quelques campagnes d’échantillonnage ont été

effectuées en 2009 et en 2010, l’eau y était alors de très bonne qualité.

Le bassin versant du lac Gilbert couvre une superficie de 172 ha et est principalement occupé

par la forêt. La villégiature suit en importance et elle est concentrée, sans s’y limiter, dans la

ceinture riveraine. L’ensemble des résidences sont desservies par des installations septiques

individuelles; aucun système de traitement collectif n’est présent. On n’y retrouve ni activité

agricole, ni gravière\sablière, ni terrain de golf, ni zone urbaine. Le réseau routier est restreint

mais est composé en grande partie de chemins de gravier sensibles à l’érosion (présence de

pente forte). Finalement, des activités forestières sont effectuées dans le bassin versant. 

À noter que quelques foyers d’érosion avaient été identifiés lors du diagnostic environnemental

global du bassin versant réalisé en 2008. Ces points d’érosion étaient présents autant en zone

forestière qu’à même le réseau routier. Ces points ont été caractérisés plus en détails en 2011

et ont été stabilisés par la suite en 2012. Cependant, les ruisseaux situés du côté ouest du lac

sont tous situés dans des zones de fortes pentes, où les sols sont sensibles à l’érosion. Cette

situation fait en sorte qu’il existe une légère érosion naturelle des berges des cours d’eau et des

sols environnants. La présence de ces pentes fortes et de ces sols sensibles fait en sorte que les

activités humaines nécessitant la mise à nu des sols (ex. : ouverture de nouveaux chemins,

transport du bois avec de la machinerie lourde effectué en été (sur sol dégelé), excavation pour

l’implantation de nouvelles constructions résidentielles) sont fortement susceptibles d’entrainer

des apports sédimentaires importants vers le lac Gilbert.

 

UTILISATION DU LAC 

Le lac Gilbert est un lac de villégiature utilisé principalement à des fins récréatives. Les activités

qui y sont pratiquées sont la baignade, la navigation de plaisance (canot, kayak, pédalo,

chaloupe avec moteur électrique) et la pêche. À noter que selon l’annexe 3 du règlement sur les

restrictions visant l’utilisation des bâtiments découlant de la Loi de 2001 sur la marine

marchande du Canada, il est interdit de circuler sur le lac Gilbert avec un moteur à essence.

Par ailleurs, certains riverains puisent leur eau à même le lac Gilbert.

Extrait du dossier: Recommandation pour l`élaboration d'un plan d'action - voir section dossiers


 

Outardes

 La saisons des amours approche à grand pas !

 
Le printemps est arrivé et nos nouvelles amies les Outardes vont assurément revenir nicher sur lac. D'année en année, elles sont de plus en plus nombreuses et leurs déjections aussi grosses qu'abondantes sont une menace réelle pour la qualité de l'eau du lac. 
 
Nous vous invitons donc à prendre les moyens nécessaires pour les éloigner :
Ne pas les tolérer sur votre terrain ;
Naviguer sur le lac afin de les faires fuir ;
Les empêcher de nidifier.  
 
Pour plus d'infos :
 
 
 

Fête du lac 2015 chez Michèle et Claus